lundi 23 juillet 2012

Les sentiments humains



En cette semaine de congé pour plusieurs, j'en profite pour vous présenter une publicité initialement diffusée en janvier 2010, une création primée à Cannes et à New York qui démontre habilement à quel point l'émotion peut être générée par des gestes simples et fortement chargés sur le plan symbolique. 

Quel est le meilleur moyen de sensibiliser la population à une notion élémentaire comme le port de la ceinture de sécurité? Ici, à la SAAQ, on semble croire qu'il faille montrer des accidents, des morts et des corps projetés à travers les pare-brise. Mais est-ce la bonne solution? D'autres, dont les créatifs d'Alexander Commercials en Grande-Bretagne, semblent croire qu'il est préférable de provoquer la réflexion et par le fait même d'influencer les comportements, en jouant plutôt sur des cordes sensibles plus subtiles. Je fais partie de ceux qui préfèrent la puissance des émotions, dont celles amenées par l'importance du maintien de la cellule familiale, par l'amour et la compassion, aux effusions vulgaires de sang misant au fond sur la culpabilisation et la peur. Je ne vous reparlerai pas de dissonance cognitive et des pièges que présente cette approche, mais il faut savoir qu'à toute problématique de sensibilisation, les solutions sont multiples. 

Les sentiments humains représentent de véritables foyers qui peuvent réchauffer des individus blasés par la publicité à véritablement modifier certains comportements. Ce n'est pas en coupant les gens de leurs émotions en les traumatisant qu'on contribuera à vraiment changer le cours des choses. Il est grand temps que certains créatifs du Québec le réalisent une fois pour toute, pour que nous soyons enfin remués pour les bonnes raisons, comme lors du visionnement de cette merveille.

Merci à Anne B-Godbout de m'avoir rappelé cette publicité en la partageant récemment sur sa page Facebook.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails