dimanche 2 février 2014

Faire un pas


Faire un pas - Bande-annonce de 60 secondes from OTSTCFQ on Vimeo.

Au début des années 2000, j'avais à peine 30 ans. À une étape où je devais commencer à m'établir, à construire ma vie, à capitaliser sur mes forces et à passer à un autre niveau, rien n'allait. Absolument rien. De l'hystérie d'une blonde-victime-de-la-vie qui abusait du Paxil aux frasques paternelles en passant par un associé qui sombrait dans le nuage de prétention de sa fumée de tétrahydrocannabinol à partir de 8h le matin, je me sentais attaqué de toutes parts. En fait, tout ça n'était que le reflet de ce que j'étais, de mes choix, de mon parcours. Je ne pouvais changer la nature des gens de mon entourage, mais je pouvais choisir de vivre autre chose. Un jour, à bout de jongler avec des idées sombres, j'ai demandé de l'aide et ce fut le début d'une autre vie pour moi. MA vie. Pas celle des autres, la mienne. Oui, y arriver a été très pénible: une rupture amoureuse et une amicale avec ledit associé, des problèmes financiers, de la vulnérabilité, mais j'y suis arrivé et jamais je ne retournerais en arrière. Aujourd'hui tout ça me semble si loin, mais quand j'y repense, ça m'apaise sur la qualité du chemin parcouru depuis et sur l'état de ma vie, maintenant.

Je me suis souvent demandé à quel moment ou quel déclencheur m'avait poussé à me tourner vers l'aide disponible. Malheureusement, plusieurs s'engouffrent sans avoir l'énergie de faire ce pas et se perdent indéfiniment dans la douleur. Ça ne doit surtout pas rester ainsi. Parmi ceux qui peuvent initier cette étincelle de changement, il y a les travailleurs sociaux. Ils savent détecter la toile sur laquelle nous sommes englués. Ils peuvent identifier des causes. Parfois ces causes sont en nous, mais souvent elles sont à l'extérieur de nous: personne ne se lève le matin avec la ferme intention de perdre son emploi ou de voir sa vie basculer par la mort d'un proche, d'un enfant. Personne ne se lève le matin en désirant la précarité de sa famille au détriment du confort et de la chaleur d'un foyer. Mais trop de gens ignorent encore que les TS peuvent aider. La campagne de sensibilisation que Défi lance aujourd'hui pour l'Ordre des travailleurs sociaux et des thérapeutes conjugaux et familiaux du Québec, et que je vous présente ici en primeur, vise justement à démystifier plusieurs perceptions et à inspirer certaines personnes à demander de l'aide. La misère humaine existe et arbore plusieurs visages. Le train de la vie ne passe qu'une fois et c'est notre responsabilité à tous de tenter d'en faire une expérience digne. Tout ce qu'il faut pour tout changer, c'est parfois un simple geste, un appel… Ça vient de soi. Faire un pas, c'est ça. C'est aussi le thème de cette campagne.

Ancrée sur un film de près de 7 minutes dont la promotion se fera par des bandes-annonces de 60 secondes et de 30 secondes à la télé, la campagne sort du carcan publicitaire habituel en transposant le septième art. Le film, disponible sur un microsite qui offre des compléments d'information et des ressources, vit par lui-même et représente le résultat d'une collaboration exceptionnelle entre des individus qui voulaient que ça fonctionne. L'équipe du client (Luc, Anouk et Lucie pour ne pas les nommer) a été merveilleuse de compréhension du concept et d'osmose avec notre gang à l'agence, tant lors de la préparation que sur place lors des tournages et des séances d'enregistrement. Mon ami Félix Bernier a réellement mis toute la gomme à la réalisation et à la composition de la musique en investissant sa sensibilité au profit d'un projet plus grand que nous. Les figurants ont tous été merveilleux: à la fois humbles, touchants et généreux. À ma complice Marie-Michèle, à Sandrine, Fred, André, Normand, Christiane et à tous ceux qui se sont donnés pour ce projet chez Défi: merci! Je dis souvent que je suis fier de notre équipe, mais je ne l'ai probablement jamais été autant qu'aujourd'hui. Ce projet prouve que notre modèle, celui d'une agence boutique entièrement intégrée, est parfaitement rodé pour développer des campagnes aux facettes multiples, de la création à la réalisation, en passant par le design, le Web, la stratégie média et les réseaux sociaux. Alors si la campagne vous plaît, partagez-la sans vous ménager. Faire un pas, c'est une étincelle qui pourrait en allumer plusieurs vers une vie meilleure. 

Les bandes-annonces et le film sont disponibles sur le microsite de la campagne: FaireUnPas.ca. La campagne sera lancée ce soir par la diffusion de la bande-annonce de 60 secondes, montrée en intro de ce billet, lors de l'émission Tout le monde en parle.

2 commentaires:

  1. De belles tranches de vie, de bons choix d'exemples d'épreuves! C'est du concentré à prendre en un visionnement; un peu beaucoup d'émotion à assimiler! On ne peut rester indifférent. Par chance, les bandes-annonces seront moins longues, et moins dures à prendre! Très belle réalisation, bravo à l'équipe de Défi Marketing.
    @nrbernier

    RépondreSupprimer
  2. Avoir de la fierté pour les membres d'une équipe qui démontrent un sens des valeurs qui caractérise la plus belle agence de publicité au Québec, c'est un "boost" pour aller encore plus loin. Le meilleur est devant. Bravissimo!

    RépondreSupprimer

Related Posts with Thumbnails