dimanche 29 avril 2012

L'imperfection



Les gens se reconnaissent dans les défauts et les tares qu'on leur montre à travers des personnages qui relèvent plus des antihéros que de Monsieur ou Madame parfaite. Les exemples pullulent en télé, au cinéma, en bd, bref, partout, y compris en publicité. Ces personnages névrosés, sombres ou encore totalement déséquilibrés, voire drôles ou maladroits, dévoilent la part d'ombre qui existe en chacun de nous. Ils sont riches, complexes et cent fois plus intéressants que Superman, Ken et Barbie réunis.

Qui n'a pas déjà menti, ne serait-ce que par omission, pour manquer une journée de travail? Vous là-bas? Je ne vous crois pas. Même si personne n'osera vraiment l'avouer, c'est justement sur cette corde que joue la publicité du portail d'emploi Zonajobs.com montrée en introduction, en misant au passage sur le malaise et le décalage liés à la mort d'une personne âgée vulnérable, aux nombreuses morts dis-je, parfois particulièrement violentes et percutantes. Le dénouement final est habile et apporte une réponse claire au scénario tout en positionnant le bénéfice que propose l'annonceur: aimer son travail au point de ne pas vouloir prendre congé en se donnant une raison bidon. Une approche particulièrement pertinente auprès des cibles des générations X et Y, plus sensibles aux avantages du travail en terme de qualité de vie. 

Certains seront probablement choqués par cette approche conceptuelle signée Draftfcb Buenos Aires. Qu'une personne âgée soit traitée ainsi. Qu'on la voit fusillée ou projetée dans les airs à la suite d'une explosion. N'empêche, une réalité demeure au-delà de notre sensibilité à voir la mort: ce sont nos imperfections qui nous rendent uniques et humains. Parfois même nos mensonges. Cette réalité devient donc une superbe opportunité à exploiter en création publicitaire. Et en passant, confidence pour confidence, ne le dites à personne: mon grand-père paternel est mort deux fois!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts with Thumbnails