dimanche 26 février 2012

Le ballon hurlant



À l'aube de l'Euro 2012 qui se déroulera en Ukraine l'été prochain, les autorités locales ont décidé de «nettoyer» les rues des quadrupèdes errants, notamment les chiens et les chats. Des milliers d'animaux sont donc sauvagement abattus sans motif valable autre que l'esthétisme des lieux. On comprendra des organismes de défense des animaux comme l'allemande ETN e. v. de se mobiliser pour influencer le cours des choses et limiter les ravages que subissent ces petites bêtes ukrainiennes. Le seul hic: ces organismes n'ont pas les moyens financiers pour lancer de grandes campagnes de sensibilisation. Comme bien des agences de publicité québécoises, elles doivent redoubler de créativité pour se donner une chance de rencontrer leurs objectifs. 

Pour ce faire, un créatifs allemand du nom de Christian Baur, également diplômé de la Miami Ad School, a conçu un ballon de soccer qui, lorsque manipulé, émet des sons de chiens qui hurlent. Sur le ballon se retrouvent un message concis et quelques manières de passer à l'action, dont un code QR et un numéro téléphonique. Le truc? Simplement laisser traîner ces ballons dans le centre-ville. Une tactique aussi simple qu'efficace lancée à Hambourg et qui pourrait faire des petits. La preuve qu'une bonne idée ne coûte souvent pas plus qu'un ballon. Qui plus est, quand le véhicule du «stunt» fait corps avec l'origine de la mobilisation, soit la présentation de l'Euro, c'est encore mieux. 

Il n'y a pas de morale à cette histoire, sauf peut-être l'importance de se donner le droit de réellement envisager toutes les solutions quand on veut changer les choses. La paresse intellectuelle ne rapportera jamais autant de dividendes que l'audace, et si jamais votre audace ne paie pas, rassérénez-vous en vous disant que vous aurez essayé, que vous incarnez le courage et que la prochaine fois sera probablement la bonne.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails